Anticiper et s’adapter : les secrets de la réussite

On peut être la meilleure entreprise dans son domaine, si on n’anticipe pas et si on ne sait pas s’adapter aux évolutions du marché, on peut très vite perdre du terrain. Pour moi, la capacité d’anticipation et d’adaptation d’une entreprise sont deux clés essentielles du succès et de la réussite dans le temps.

Elles permettent de toujours rebondir, même en temps de crise ou de récession, alors que d’autres entreprises vont au contraire s’effondrer ou stagner.

Savoir anticiper pour mieux régner

Lorsque l’on est entrepreneur, il faut être capable d’anticiper. Il ne s’agit pas d’un don de voyance, mais analyser avec précision le marché, les innovations et les avancées, pour deviner quelle direction prendre pour les prochaines années. Les entreprises qui anticipent sont toujours celles qui s’en sortent le mieux.

Il faut toujours avoir un œil attentif sur le monde extérieur, c’est-à-dire sur les autres secteurs d’activités. Je pense que l’on apprend beaucoup en observant les autres et en s’inspirant de ce qu’il y a de meilleur.

Savoir s’adapter pour mieux exister

Si beaucoup de choses peuvent être anticipées, certains évènements sont imprévisibles. Dans tous les cas, une entreprise doit pouvoir s’adapter aux évolutions ou aux bouleversements du marché. Une entreprise qui ne s’adapte pas est une entreprise qui stagne.

Elle va lors se faire distancer par ses concurrents. Il ne faut pas rater le train. Un entrepreneur doit donc être en mesure de savoir prendre les décisions optimales pour que son entreprise soit en perpétuelle évolution et prêt à faire face aux innovations et aux imprévus.

Rebondir en période de crise

Nombreuses sont les entreprises qui attendent d’être en crise pour effectuer des restructurations qu’elles auraient pu faire avant. Je trouve que trop de nombreuses entreprises sont trop attentistes en période de crise. Très souvent elles attendent que la tempête se soit calmée, que la récession ne soit plus d’actualité.

Pourtant, la crise peut justement être une période pour rebondir. Il faut en quelque sorte « profiter » de cette situation pour parfois prendre une nouvelle direction, franchir une nouvelle étape. Si on ne le fait pas là, on le fera peut-être jamais ou trop tard.