POURQUOI CONSTRUIRE BOIS ?

Publié le 20 Juillet 2012

Economique

Une construction ne s’arrête pas uniquement à l’acte de construire, il est plus judicieux d’avoir une réflexion en terme de coût global (coût de réalisation et coût d’utilisation).

Ainsi il est possible d’économiser sur :

-Le terrain : une structure bois est 3 à 4 fois plus légère qu’une structure maçonnée, sans pour autant être moins solide, ce qui permet de construire sur un terrain en pente ou à faible portance.
-Les fondations : sa légèreté peut également permettre de réduire de façon notable les coûts de fondation.(surtout si votre choix se porte sur une dalle bois).
-La planification des travaux : une préfabrication avancée des éléments en atelier permet une intervention rapide sur site. Cela peut permettre d’économiser sur les intérêts du crédit de construction. En sachant également, qu’un chantier d’une maison ossature bois dure entre 4 et 5 mois contre 10 à 12 mois pour une construction maçonnée.
-L’isolation thermique
: avec un surcoût éventuel de 10 à 15 % sur le coût de la réalisation, les coûts d’exploitation peuvent être abaissés de 50 %. Les qualités isolantes du bois et la structure multicouches d’un mur à ossature bois permet d’atteindre des performances très élevées.

Confortable:

Le confort d’habitation est décisif dans le bien-être de chacun. Le bois apporte à la fois un confort visuel et psycho-sensoriel (ressenti du confort). Le bois, par ses capacitéshygroscopiques, est un véritable régulateur d’humidité, favorisant ainsi une atmosphère intérieure saine. L’isolation thermique est également un point fondamental pour le confort : la chaleur doit rester à l’intérieur en hiver et à l’extérieur en été. La faible inertie du bois permet en hiver de réchauffer très rapidement une pièce dont les murs sont en bois. De plus de faibles ponts thermiques et une place importante de l’isolant dans l’ossature permettent d’atteindre de faibles consommations d’énergie. La faible inertie du bois oblige à porter son attention sur le confort d’été.
Un mur ossature bois standard fini de 210 mm d’épaisseur a une capacité isolante de 20 % supérieure à un mur maçonné isolé de 330 mm. Outre les économies de chauffage (de 30 à 50 %), l’épaisseur moindre d’un mur ossature bois permet, à même emprise au sol, un gain de surface habitable de l’ordre de 5 %. Ce qui n’est pas négligeable quant on connaît le coût du foncier. La construction bois recourt principalement à des parois multicouches avec des panneaux relativement souples qui, en termes d’isolation phonique, n’ont rien à envier à des parois beaucoup plus massives. Ainsi c’est le principe de masse-ressort-masse qui est respecté : deux parois (masses) sont séparées par un ressort (lame d’air remplie par un isolant souple) qui absorbe et disperse l’énergie sonore.

Rapide:

La construction bois fait partie de ce que l’on appelle la filière sèche (comme la construction métallique), ainsi la préfabrication en atelier lui permet d’être à la fois précise, rapide et indépendante des intempéries. La dimension des éléments de construction n’étant limitée que par le gabarit routier. Le degré de préfabrication peut être extrême jusqu’à obtenir des modules tridimensionnelles intégrant l’isolation, les menuiseries, les revêtements intérieurs/extérieurs, les câbles électriques, … La seule attention sera portée sur la capacité des autres corps de métiers à pouvoir intervenir et s’organiser (coordination) sur un chantier bois (exemple : exigence vis-à-vis de la planéité de la dalle béton), ainsi toute planification complète requiert des discussions ouvertes ainsi qu’une participation rapide et efficace de tous les partenaires.